RAPHAEL

Association loi 1901

Jésuite et ingénieur agronome, Henri De Laulanié est né le 22 février 1920 dans le Poitou, en France. Arrivé à Madagascar en 1961, il y est mort à l'âge de 75 ans le 23 juin 1995, au volant de sa 2CV, sur le parking du Collège Saint Michel Amparibe. Son corps repose à Ambohipo, au cimetière des séminaristes.

Dans le cadre de la Mission catholique, il a été appelé en aide par des communautés de Pères et de Sœurs pour intervenir techniquement auprès des centres de formation agricole, artisanale et ménagère.


Henri De Laulanié est le premier agronome qui a découvert le Système de Riziculture Intensive (S.R.I.). Antsirabe fut le berceau de cette découverte durant la campagne rizicole de 1983-1984

Voici comment en 1990 il racontait sa découverte par "accident" :

“Ce Système de Riziculture Intensive a été découvert par hasard en 1983-1984 : des contraintes de temps nous ont obligé à utiliser deux fois, dans l'espace d'un mois, une pépinière trop petite ; c'est à dire qu'on a repiqué des plants de 15 jours, près d'Antsirabe.

Le tallage - c'est-à-dire la démultiplication des tiges - très élevé obtenu (plus de 20 épis par pied) a encouragé des repiquages plus jeunes (12 jours, 10 jours, 8 jours) pour obtenir des tallages plus élevés : 60 à 80 talles par pied et plus. Les rendements augmentaient avec le tallage. Rien ne disait pourquoi..."

La lecture du document scientifique japonais de Katayama (publié par le GRET-Paris) apportait à Henri de Laulanié des explications aux phénomènes. La riziculture de 1984 à 1990 à Madagascar se frayait pour l'avenir du monde rizicole, une nouvelle voie.

Pour diffuser la méthode du SRI, l'association Tefy Saina, littéralement "la forge de l'esprit", a décidé de créer des villages-écoles pilotes dans diverses régions de Madagascar. Il s'agit d'y mettre en œuvre tous les projets de développement initiés par l'association. La vulgarisation du SRI en est un élément essentiel.


Site with XWebDesignor by www.neutssoftware.com