RAPHAEL

Association loi 1901

PLAIDOYER


Bonjour,


En Afrique la médicine naturelle n'est pas un phénomène de mode ou un retour aux sources pour être en communion avec la nature et harmoniser son corps aux vibrations de Gaïa.

Avec moins d'un médecin pour 130 000 habitants, plus de 80% de la population du Mali à recours à la médecine traditionnelle.

Les remèdes naturels sont abondants, mais la connaissance des plantes, des « remèdes » ne se transmet plus aux jeunes générations comme avant. Car il y a un avant et un maintenant.

·        Avant, le village vivait en quasi autarcie, au sein de son ethnie et la connaissance des remèdes se transmettaient tout naturellement.

·        Maintenant, il y a les taxis-brousse, le téléphone portable, les enfants vont à l'école, à l'université et regardent le Dr HOUSE à la télévision, alors les tisanes du grand-père !!!!!

C'est comme ça, le progrès avance à grands pas en écrasant une partie des connaissances séculaires que certain africains tente de rassembler avant que les derniers dépositaires de ce savoir ne disparaissent à leurs tour.

Les autorités du Mali ont mis en place un département de médecine traditionnelle en collaboration avec l'OMS dont l'objectif est d'une part améliorer la santé pat l'utilisation des ressources locales et d'autres part instaurer une collaboration entre tradipraticiens et médecins.


L'introduction de la culture de l'artémisia-annua doit contribuer à permettre aux familles de procéder aux premiers soins, en attendant que le patient soit dirigé vers un centre de soins.

Dans ce cadre, la culture, faite en France sera expédiée et testée au Mali dans le cadre d'un programme d'étude confié à un ou des médecins.

L'objet de cette étude sera de quantifier les doses en fonction de l'âge, du sexe du poids et des antécédents médicaux des patients. Les résultats de l'étude seront transmis à ceux qui en feront la demande pour confronter nos tests avec d'autres de par le monde.

Ce projet a besoin de financement il a besoin d'un peu de sous pour trouver son aboutissement et sauver des enfants.

Car on meurt du paludisme tous les jours toutes les heures au Mali.

En nous aidant, vous sauverez un enfant

Un si petit geste pour une si grande satisfaction, n'hésiter pas.


Prenez leur destin en main

Faites comme moi, agissez.


Car moi j'aide les démunis.


Et vous que faite vous ?


Roger FOUQUET BRILL EDWARDS

Président de l'association



Site with XWebDesignor by www.neutssoftware.com